inra-e

CDD 2 mois à partir du 1er février au 31 mars 2020

Sujet de recherches : Caractérisation des défenses naturelles de la vigne en culture biodynamique, biologique et conventionnelle en vignoble en réponse aux stress biotiques et abiotiques

La vigne est soumise aux agressions de plus de 45 virus, dont le court-noué et l’enroulement qui sont les plus fréquents et dommageables, mais aussi aux agressions par des maladies cryptogamiques, mildiou, oïdium, botrytis, maladies du bois qui sont, en partie, contrôlées avec des fongicides. Et aujourd’hui les contraintes du dérèglement climatique s’y rajoutent. Le fort impact environnemental de ces pratiques viticoles pourrait être diminué si l’on connaissait mieux les mécanismes de défense de la vigne et, notamment, comment ils sont affectés par les pratiques des vignerons. Le projet de recherche dans lequel le (la) technicien(ne) sera impliqué (e) étudiera l’activité des défenses naturelles de vignes d’un réseau de parcelles cultivées en biodynamie ou en pratiques conventionnelles (Romon et al, 2013, Plos one). La régulation des voies des défenses semble être changée comme le montre une analyse quantitative du niveau de transcrits d’une trentaine de gènes (Soustre-Gacougnolle et al, Nat. Scientific reports, 2018).

Les deux collectes de feuilles de vigne 2019 sur deux sites (Westhalten et Dambach la ville, 600 prélèvements /site /collecte) seront à broyer et à extraire afin de compléter notre étude démarrée 2014 qui consiste à comparer l’expression de gènes impliqués dans les mécanismes de défense en fonction du mode de conduite de la vigne.

Quatre permanents (un directeur de recherche, une maître de conférence, une assistante ingénieur et une technicienne) et plusieurs étudiants travaillent sur cette thématique.

Le (la) technicien(ne) accueilli(e) niveau Bac +2 aura à

  • Broyer du matériel végétal (feuilles de vigne) avec de l’azote liquide
  • Extraire des ARNs

Le (la) technicien(ne) sera encadré(e) par une assistante ingénieur et une technicienne de recherche.

Le recrutement d’un(e) candidat(e) motivé se fera sous forme d’entretien après réception de CV et lettre de motivations.

Rémunération mensuelle brute : 1663,54 €

36h/semaine

Possibilité de restauration sur place

Poste à pouvoir au 1er février 2020 pour une durée maximale de 2 mois

Contacts : Mireille Perrin Assistant Ingénieur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Carine Schmitt Technicienne de laboratoire UMR SVQV 1131 INRAe/Université de Strasbourg, 28 rue de Herrlisheim 68021 Colmar Cedex.